•   infos@ecpy-cm.org
  •   237 222 229 963
  Imprimer

Ouverture de la deuxième session de formation en droit international des droits de l'homme

En partenariat avec l’Observatoire International de la Démocratie et de la Gestion des Crises et Conflits (OIDEC), le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, l’Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé et l’Institut des Relations Internationales du Cameroun, la Fondation René Cassin-Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg organise, depuis le 10 avril 2017, une Session de formation en Droit International des Droits de l’Homme. Deuxième dans le genre au Cameroun, cette formation qui a lieu à l’IRIC et à laquelle prennent part 100 participants de venant de l’Afrique est intitulée : La Justiciabilité des Droits Economiques, Sociaux et Culturels. 

L’objectif de cette deuxième session de formation de Yaoundé est d’offrir à un public francophone, issu de la famille judiciaire, des organisations de droits de l’homme et des forces de l’ordre ainsi qu’aux officiels gouvernementaux, un accès à un enseignement d’excellence dans le domaine du Droit International des Droits de l’Homme et de contribuer à la promotion de ces derniers dans le cadre des institutions nationales des Etats et de leurs juridictions.

Profondément attachés aux principes et valeurs qui régissent la société internationale, la Fondation René Cassin-Institut International des Droits de l’Homme (IIDH), l’Observatoire International de la Démocratie et de la Gestion des Crises et des Conflits (OIDEC) et le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, en collaboration avec l’Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé, ont initié ce projet de formation, afin d’offrir aux différents acteurs et militants des droits de l’homme la possibilité de mieux se familiariser avec les instruments internationaux de protection et de promotion des droits de l’homme.

Cette session se tient dans un contexte où les menaces qui pèsent sur la paix et la sécurité ne sont plus, en première ligne, d’ordre militaire. « Ce sont les conflits internes, la criminalité transfrontalière organisée, le terrorisme international, l’extrémisme religieux, les déplacements de populations, les violations massives des droits inhérents à la personne humaine, la pauvreté et les changements climatiques qui compromettent la stabilité et la coexistence pacifique des populations africaines » a tenu à rappeler le Président du Bureau Exécutif de l’Ecole dans son allocution de circonstance lors de la cérémonie solennelle d’ouverture.

Les violations flagrantes des droits économiques, sociaux et culturels (DESC) comptent indéniablement au nombre des facteurs favorisant l’émergence de tels conflits et catastrophes, et tout particulièrement la naissance et l’enracinement de réseaux terroristes et de groupes armés. Au surplus, l’absence de mesures en cas de discrimination systématique et d’inégalités dans la jouissance de ces droits ralentit la stabilisation des zones post-conflictuelles et entrave les processus de relèvement.

A cet égard, le nombre croissant d’adhésions des Etats au Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels est révélateur de l’intérêt renouvelé porté à la protection de ces droits, tant au niveau national qu’international. Même si dans la pratique, les DESC ne bénéficient pas du même traitement que les droits civils et politiques, il est important de rappeler les principes d’unité, d’universalité et d’interdépendance qui régissent les deux blocs de droits de l’homme. En effet, tous les droits ont la même valeur, s’appliquent à tous les individus et sont dépendants les uns des autres. La violation du droit au logement conduit à la violation du droit de vote, de travail et même d’éducation.

Alors que le déni des droits économiques, sociaux et culturels (DESC) se poursuit et s’intensifie dans le monde – tant dans les pays riches que dans les pays pauvres – il apparaît indispensable de s’interroger sur la garantie et la justiciabilité de ces droits à travers les mécanismes juridictionnels et quasi-juridictionnels.

Il s’agit en effet  de répertorier les voies de recours aux victimes en cas de violations, et de rendre des décisions dans des affaires appelées à faire jurisprudence et susceptibles de provoquer des changements institutionnels systématiques visant à prévenir de futures violations. Bien plus, à travers l’organisation de cette session de formation, il s’avère indispensable d’outiller les acteurs et professionnels du domaine pour une protection effective des droits économiques, sociaux et culturels (DESC).

La session s’articule autour d’une série de cours fondamentaux, magistraux, des séminaires, des cours thématiques, des conférences spéciales, des exercices, des cas pratiques et des simulations. Ouverte par le Représentant du Ministre des Relations Extérieures, cette formation qui sera sanctionnée par un test d’évaluation prendra fin le samedi 15 avril 2017.

Atelier de formation des hauts responsables politiques sur les droits civils et politiques et le rôle des acteurs en période électorale.

-------------

Après la convocation du corps électoral en vue de l’élection du Président de la République par décret présidentiel n° 2018/391 du 9 juillet 2018,...

Ouverture de la classe foraine départementale de Ngog-Mapubi

-------------

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action 2018, l’Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé (ECPY) a organisé une classe foraine...

Séance de travail avec des responsables de l’Association Démocratie Ouverte

-------------

seance-travail-democratie-ouverte

En visite dans la Capitale Française, le Président du Bureau Exécutif de l’Ecole, Honorable Vincent de Paul EMAH ETOUNDI, a tenu le 23 mai 2018,...

Formation des femmes Elues

-------------

Ladite (Première session) session qui s’étale sur 3 jours (28 au 29 mai 2014) à pour objectif principal le renforcement des capacités managériales...

Sessions annuelles

-------------

Le grand mess du tout politique

Le Mot du Président Exécutif

-------------

Le jeu politique, depuis l’avènement du multipartisme, est marqué par un désenchantement du concept de démocratie qui laisse à penser que les dés...

Nos partenaires

-------------